Appréciation & impact

Le folder incite à agir. La moitié des consommateurs déclarent qu’ils achètent régulièrement des produits venant des folders (45 %) et que ceux-ci les incitent à se rendre dans certains magasins (44 %). Le folder papier incite aussi au trafic en ligne : 1 personne sur 3 indique qu’elle va consulter le site web du magasin ou de la marque sur base du folder. Les folders digitaux incitent également à réaliser des achats (49%) et sont très efficaces pour générer du trafic vers le site web du magasin ou de la marque (47%).

Les consommateurs considèrent le folder comme un support informatif et comme la forme de publicité la moins dérangeante, ce qui est en ligne avec le nombre de bloqueurs de publicité limité en comparaison avec les autres médias. Les magazines terminent à la deuxième place, ce qui souligne la puissance de la presse écrite en général.

Les folders sont lus pour découvrir des offres spéciales (65%) ou pour comparer des prix (55%).
Les raisons émotionnelles qui poussent à la lecture des folders – ex. pour rester au courant (43%) ou pour trouver de l’inspiration (43%) – sont aussi les raisons pour lesquelles le Belge est attaché à ce support. Les femmes parcourent systématiquement les folders de mode (58%) alors que les hommes préfèrent les folders consacrés à l’informatique ou l’électronique (46%).